YES
Article du point
Une vision commune pour une cohésion cantonale !

Le 18 avril, notre canton a vécu une vague violette mais aussi une vague régionale. Quelle magnifique perspective pour les candidat∙es des régions ! Les plus expérimentés l’avaient envisagé mais qui aurait cru que notre région serait représentée au-delà de nos espoirs ? Nous qui nous inquiétions de la difficulté pour le Val-de-Travers de garder ses 8 sièges, nous en obtenons cinq de plus, occupés par des femmes !

Le nouveau Grand Conseil compte 47 sortant∙es et 53 nouveaux∙elles député∙es, dont je fais partie. De quelle manière ces différentes majorités, féminine et régionale, se construiront-elles durant les quatre prochaines années ? La formation pour candidates de l’Office de la politique familiale et de l’égalité a déjà bien entraîné de nouvelles élues sur les enjeux de pouvoir, les places à prendre sur l’échiquier ; à nous de savoir comment nous avons envie d’investir et d’articuler notre nouvelle fonction.

La presse a fait ses gros titres autour d’une majorité de droite et d’une majorité féminine au Grand Conseil. Toutefois, le résultat mérite un constat plus nuancé. Nous l’avons pratiqué durant l’élection au Conseil d’État, nos combats politiques, nos valeurs communes de gauche se situent au-delà des genres. La majorité a finalement basculé à droite au gouvernement, elle sera en fait plus au centre qu’à droite au parlement. Pour défendre nos idées de gauche et nos régions, nous devrons trouver des alliances, du dialogue dans ces partis.

L’impact des votes des Montagnes et du Val-de-Travers sur la composition du Grand Conseil démontre que ces populations comptent sur leurs élu∙es pour défendre leurs régions. À nous de faire entendre leur voix et d’affirmer notre présence ! Cette représentation accrue permettra peut-être de renforcer la solidarité cantonale et de faire pencher la balance au bénéfice des régions subissant la charge fiscale la plus lourde.

Nous pouvons par ailleurs espérer que la députation de cette législature issue d’une circonscription unique saura donner les impulsions nécessaires à créer une culture commune. Cette culture commune devra se construire au travers de toutes les entités politiques et de toutes les régions. L’enjeu de la nouvelle députation se trouve dans ce chemin de dialogue à édifier entre les différentes autorités du canton, communales et cantonales. Créer une vision commune, pour une cohésion cantonale !

C’est une chance et un honneur d’avoir été élue, d’avoir été si allégrement soutenue par sa région. S’engager pour le bien commun, pour le maintien des acquis, pour la solidarité nous paraît souvent évident, mais il ne faut pas oublier que s’engager, c’est aussi accepter de se confronter à l’autre et de rencontrer des écueils. Il s’agit maintenant de se mettre au travail et de se montrer digne de la confiance accordée.

« Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. » Albert Camus.

Une vision commune pour une cohésion cantonale !

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.